CAFI Sainte-Livrade-sur-Lot

Le Centre d'Accueil des Français d'Indochine

Les bâtiments ont été construits avant la guerre, pour abriter provisoirement des militaires, et n'ont jamais été rénovés. Le camp est impropre à l'habitation, les logements sont dangereux et insalubres, avec les problèmes d'incendie, d'isolation, d'étanchéité et d'amiante.
Les installations intérieures électriques sont vétustes et ne répondent pas aux normes en vigueur, sans prise de terre et dispositif différentiel, les équipements ne respectent plus les mesures de protection et représentent un vrai danger d'incendie. 
l'Ensemble des baraquements comporte des matériaux facilement inflammables, le plancher est en bois, le faux plafond en carton et le toit en fibrociment amianté.
Six incendies se sont déclarés à l'intérieur du camp, dont le dernier en 2005, a fait une victime, une mamie est morte dans l'embrasement de son logement.
Les baraques constituent un réel danger pour la sécurité et la santé de ses occupants.